Test : La Crazylight Boost 2016, proche de la perfection

891 Vues 0 Aimé
 

Dévoilée en juin dernier, la Adidas Crazylight Boost 2016 est LA chaussure de la saison prochaine pour la marque aux trois bandes. James Harden en a vanté les mérites et la portera à la rentrée. En attendant de voir le joueur des Rockets aligner les performances avec, nous l'avons testé pour voir ce qu'elle avait vraiment dans le ventre.

Smoother, better, faster, stronger...

Pour la première fois, Adidas propose la technologie Boost sur toute la longueur de la chaussure. Et ce changement fait toute sa différence. La partie Boost offre un confort premium à la Crazylight Boost, une très bonne stabilité et surtout, un amorti parfait. Cette chaussure est un véritable chausson et on s’y sent très vite très à l’aise.

La Crazylight Boost apporte l’une des meilleures tractions de ces dernières années, toutes marques confondues. Adidas utilise Continental sous la semelle qui assure une excellente accroche et une traction parfaite. C’est sur cette partie que la Crazylight Boost a vraiment évolué. Adidas a passé un cap en termes de performance.

Contrairement à la Crazylight Boost 2015 dont le primeknit prédominé sur la tige, la Boost 2016 retrouve un cadre solide pour assurer un meilleur maintien.

La Adidas Craylight Boost 2016 a été vue aux pieds des joueuses de l’équipe de France féminine qui dispute actuellement les Jeux Olympiques de Rio. Plusieurs coloris sont déjà disponibles. Et même si James Harden n'est pas à Rio, la Crazylight Boost 2016 a eu le droit à son modèle de patriote "USA".

USA

Verdict : la meilleure chaussure basse du marché

Souplesse et confort, amorti… La Crazylight Boost allie tout ce qu’on l’on peut espérer d’une chaussure basse, et plus encore. Difficile de lui trouver un défaut si ce n’est qu’elle est tout de même un peu lourde pour un modèle low. Elle fera le bonheur des meneurs et joueurs extérieurs qui pourront lâcher leurs plus beaux crossovers s’en s’inquiéter pour leurs chevilles.

Le tout pour 129,90 euros chez Basket4Ballers.

Red

White

USA

USA

USA

USA

 

 

 
Publié dans: Edito, Adidas